Pages

mercredi 10 juillet 2013

À Mélie, sans mélo

Couverture À Mélie, sans mélo 
De Barbara Constantine.

Pages : 247.

Prix : 6, 27 euros. (Amazon, Fnac)

Édition : Le livre de poche.


Résumé :
Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Pour la première fois, sa petite-fille, Clara, vient passer les grandes vacances chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu'elle a un problème de santé... Elle verra ça plus tard. La priorité, c'est sa Clarinette chérie ! Durant tout l'été (le dernier ?), Mélie décide de fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant La Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi le vieux Marcel, qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique... Et puis, comme la vie est vraiment dingue parfois, il y a Mélie qui va enfin rencontrer le grand amour... Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !

Mon avis :

Pourquoi ce livre ?
 Car la couverture était très jolie, et que le résumé parlait d'une jolie petite histoire entre une petite fille et sa grand-mère. Par contre, je croyais que c'était la petite-fille qui était malade, mais non, c'est Mélie.

La couverture :
La couverture est très jolie. On voit un vélo. Un fond bleue. Dès la couverture, je savais que ça allait être une histoire toute mimi.

Bien ou mauvais ?
Très bien. On y retrouve Mélie, retraité qui habite à la campagne sans son maris décédé. Sa fille qui est devenu célibataire, va lui dire que Clara sa petite fille va passé les vacances chez-elle. Mélie est très contente, et pour ne pas gâcher ses vacances, ne va pas s'informer de ses problèmes de santé. Et pour faire plaisir à sa petite fille, elle va lui faire vivre des moments rigolo. Après avoir lu le livre, je l'ai trouvé très bien. Par contre, un peu plus d'action ne m'aurait pas déplu. Je pense que ce livre est à lire les périodes froide prés du chauffage. Plus de sentiment aurai était mieux. Que la fin soit émouvante. Par contre l'oncle qui s'appelle Pépé, c'est un peu déstabilisant. Le personnage de Mélie est attachant. Un bon livre pour se détendre, sans se prendre la tête.
Les points positifs : Bon principe. Couverture.
Les points négatifs : Pas trop d'action.

15/20

(\_/)
, , 
(= . =)
(")_(")
L'auteur :
 
 
Nationalité : France

Biographie :

Barbara Constantine est scripte, céramiste et romancière.

Elle vit en région parisienne, mais descend le plus souvent possible dans le Berry pour y planter des arbres (des cerisiers, des pruniers…), retaper des granges en ruine, écouter les rossignols délirer les nuits d’été, et surtout, passer un maximum de temps à regarder vivre ses chats, Alcide Pétochard (gentil chamallow) et Pétunia Trouduc (comme son nom l’indique).

A Mélie, sans mélo est son deuxième roamn après Allumer le chat, publié en 2007 aux éditions Calmann-Lévy.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...