Pages

mardi 24 décembre 2013

Enchantement

De Orson Scott Card.

Pages : 580.

Prix : 8, 27 (Amazon, Fnac)

Année d'édition : 2013.

Édition : Point.

Résumé : Au cœur de la forêt ukrainienne, le petit Ivan découvre une jeune fille endormie sur un autel. Une présence inquiétante le pousse à s'enfuir. Des années plus tard, Ivan revient sur les lieux. Cette fois, il ose embrasser la belle... et se retrouve précipité mille ans auparavant, dans un monde parallèle où la sorcière Baba Yaga fait peser une terrible menace. Une réinterprétation libre et magistrale de La Belle au bois dormant, par l'un des auteurs de fantasy les plus talentueux au monde.



Mon avis :

Pourquoi ce livre ?
Comme le résumé avait l'air très prometteur, et que c'était une réecriture de conte...
La couverture :
Bof bof bof. Niveau couverture, on peux pas dire qu'elle soit merveilleuse. On voit bien l'ours qui est dans le livre, mais sinon.

Bien ou mauvais ?
Bien.

L'histoire :
Lorsque Ivan, enfant avait découvert dans les bois une jeune femme endormie, des années plus tard, cette femme le hante encore. Il est attiré vers elle. Mais une chose le repoussait. Plus grand, il l'embrasse, après avoir vaincu l'ours, et se retrouve dans un monde féerique, où Baba Yaga est préte à tout pour l'éliminer. C'était elle, qui avait mit Katerina, la princesse dans les bois.

Pourquoi bien ?
Bien, mais quelques longueurs m'ont vraiment gêné. Le début était vraiment lent. Par contre, j'ai beaucoup aimé le personnage de Baba Yaga une sorcière qui veut s'emparer du monde de Katerina, la princesse. Le personnage de Ours, le maris de Baba Yaga est intéressant, lui aussi. Le début était vraiment lent. L'idée de base était intéressante, mais trop de descriptions, il y en avait. Mais quand Katerina vient dans son monde à Ivan, était un peu plus intéréssant. Le point le plus positifs comme je le dit : c'est Baba Yaga. Mais le plus négatifs : les longueurs. Le début était vraiment lent. Il y avait un débat sur les juifs. Et cela est pendant quelques pages.


Une ressemblance aux conte original ?
Si vous l'avez deviné, la réecriture de conte de ce livre est La belle au bois dormant. La ressemblance, c'est que la princesse est endormie dans les bois. Par contre, dans le conte original, il n'y a pas de Baba Yage, ni d'ours. Sinon, il n'y a pas trop de ressemblance.



Les points positifs : Une bonne histoire. Le personnage de Baba Yaga.
Les points négatifs : Une longueur.
14/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...