Pages

lundi 28 juillet 2014

C'est lundi, que lisez-vous ? 28/07/14

Ce rendez-vous a été initié par Malou, et le récapitulatif se fait chez Galleane.

Je vais comme chaque semaine, répondre à trois questions :

Ce que j'ai lu la semaine dernière...

Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies.

"Je n'ai vraiment pas accroché, bien qu'il y avait de bonnes idées".


Ce que je lis en ce moment...

La maison des Coeurvaillant est très animée, car aujourd’hui, c’est un jour spécial : les frères aînés de Tom se marient avec les princesses sauvées dans le précédent tome. Mais un invité inattendu arrive, quelqu’un qui a décidé qu’il n’y aura pas de "Happy End" : Frère Omerstone est de retour pour se venger, et il fait de Tom, de ses frères et de leurs princesses, les prisonniers du Pays des Contes noirs. Tom est soumis à un enchantement terrible...Comment pourra-t-il vaincre les monstres du Pays des Contes noirs maintenant qu’il n’est pas plus haut qu’un pouce ?

"Merci au édition Mijade de me l'avoir envoyé, puisque ce roman me tentait terriblement".

Ce que je lirais ensuite...

 « Mon nom est Judith McPherson. J ai dix ans. Lundi, il s est produit un miracle. »

Judith McPherson n a pas grand-chose dans la vie. Elle vit avec son père John au pied des montagnes, dans une ville de « fenêtres cassées et d hommes aux dents cassées », dans un pavillon silencieux, plein de reliques poussiéreuses, de souvenirs de sa mère qu elle n a jamais connue. Si la ville est entièrement gouvernée par l économie des usines, les McPherson vivent sous l autorité de la sainte Bible. Ils appartiennent à une secte, les Frères, qui étudient quotidiennement le texte et effectuent tous les dimanches du porte-à-porte dans les rues environnantes pour avertir de l imminence de l Apocalypse.
Victime de brimades à l école, Judith trouve du réconfort dans la création, loin des regards, d un monde en miniature avec des montagnes de papier mâché et des rivières en film alimentaire, des champs de velours côtelé marron et un miroir pour la mer. Judith l appelle « Le Plus beau de tous les pays », d après une phrase tirée du livre d Ézéchiel. Un soir, Judith a une idée. Peut-être que si elle fait tomber la neige dans le plus beau de tous les pays, il n y aura pas d école le lundi. Lorsqu elle ouvre les rideaux de sa chambre le lendemain, le monde par-delà sa fenêtre est devenu blanc. Et désormais, Dieu se met à lui parler. C est là que les ennuis commencent. Les miracles ultérieurs de Judith sont plus équivoques que la neige, et surtout moins contrôlés... Et bientôt, c est la situation des McPherson, déjà en butte au mépris du reste de la ville, qui s en trouve bouleversée. Mais, diable, pourquoi Judith a-t-elle précisément été choisie par l Être suprême ? Et que souhaite-t-Il réaliser grâce à elle ?
À travers le regard d une enfant hypersensible qui a grandi dans une famille où toute action s opère sous le regard de Dieu, Grace McCleen s interroge sur le bien et le mal, la foi et le doute, mais aussi sur le fait de grandir dans un monde coupé des réalités, au sein d une communauté qui vit dans l angoisse d Armageddon. Une foi absolue, nous suggère-t-elle, peut-être une forme d évasion, une stratégie compensatoire, mais elle tourne facilement à la pathologie. Aussi, le suspense devient-il haletant pour le lecteur, qui assiste au cas de conscience de la jeune Judith, contrainte de multiplier les transgressions envers l ordre des Frères, ou envers ce père mutique qui lui cache la vérité sur la mort de sa mère...


"Je l'avais acheté vraiment pas cher, et l'histoire a l'air pas mal".

Vous avez du le remarquer que The true story of Hansel and Gretel ne figure pas sur cet article. Malheureusement, je ne l'ai pas compris. C'est un livre d'adulte, et le style emploie certains mots un peu difficile. Je pense le retenter puisque ce roman me tiens vraiment à coeur. Je ne saurais dire quand.

26 commentaires:

  1. Je te souhaite une excellente semaine, bonnes lectures ★

    RépondreSupprimer
  2. Je te souhaite une bonne semaine livresque !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai hâte de lire ta chronique sur the land of decoration, il a l'air vraiment pas mal ! ^^
    Bonne semaine de lectures !!! =)

    RépondreSupprimer
  4. ☆ Une belle semaine de lectures ☆
    Essaie de lire des livres un peu plus simples et, dans quelques mois, tu retenteras The true story of Hansel and Gretel ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, à toi aussi ;-)
      Merci pour le conseil ^^

      Supprimer
  5. Je te souhaite une très bonne semaine livresque.

    RépondreSupprimer
  6. Bonne semaine, et ne t'en fais pas trop, si la lecture de the true story of hansel and gretel était un peu dure, tu retenteras, eh ce n'est pas simple ce que tu fais^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le retenterais puisque ce livre me tient vraiment à cœur ^^
      Bonne semaine livresque ;-)

      Supprimer
  7. Je te souhaite une belle semaine livresque !

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connais pas ta future lecture mais je te souhaite une très bonne semaine livresque :)

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...